bois

drapeaux

.

.


.


Le palissandre (Dalbergia latifolia)


La grande majorité des guitares cordes en acier de qualité supérieure
et des guitares classiques fabriquées au cours des trente dernières années ont été
fabriquées en Palissandre. Beaucoup de grands fabricants de guitares classiques préfèrent
le Palissandre de Rio pour de nombreuses raisons. C'est un bois magnifique, il est abondant
et durable, il est facile à travailler et le son produit par ces guitares est superlatif.

Ce bois est le bois par excellence pour le fond et les éclisses
Le palissandre (rosewood) est un bois dur et très dense. Il est surtout utilisé pour les dos,
les éclisses et la touche. De couleur plus sombre et d’une texture assez grasse, il a l’avantage
de résister à l’humidité sans devoir être verni.
Très peu utilisé en tables d’harmonie pour sa  difficulté à être travaillé, il provient généralement d’Inde.
Sa version brésilienne en voie de disparition est parfois très recherchée pour son aspect veiné
très particulier, les luthiers le remplacent aussi parfois par le palissandre de Madagascar.


Le Cocobolo (Dalbergia retusa)


Le Cocobolo Rosewood pousse dans le sud du Mexique
et en Amérique centrale. C'est un beau bois qui, fraîchement coupé, montre des couleurs jaune vif et
rouge orangé.
Au fil du temps, il se mêle à une riche couleur brun-rouge avec des stries noires.
C'est probablement le plus proche du palissandre de Rio pour sa beauté et sa qualité sonore.
Ces caractéristiques visuelles et tonales font du Cocobolo un choix premium pour de nombreux
constructeurs. .


L’acajou (mahogany)


L'Acajou, ce bois exotique à la couleur rougeâtre, constitue l’une des essences
de bois les plus utilisées pour le manche, le fond et les éclisses. Il est apprécié pour ses tonalités
rondes et chaleureuses. De forte densité, il fait néanmoins perdre en brillance et clarté du son.
C’est pourquoi, on le retrouve dans des genre musicaux tels que le Rock ou le Blues pour
son excellent sustain et sa profondeur de son. Notez que le korina possède, à peu de chose près,
la même provenance et mes mêmes caractéristiques que l’acajou.. .


Mahogany Honduras (Swietenia macrophylla)


Les instruments construits avec l'acajou du honduras présentent
de beau médium, un excellent punch et un bon sustain. Il est prisé pour sa beauté et sa couleur
riche allant du brun rosé au brun rougeâtre foncé. Le grain varie de droit et serré, flambé et ondulé,
visuellement magnifique et hautement figuré. .


L'African Blackwood (Dalbergia melanoxylon)


L'African Blackwood , de la famille des palissandre, a longtemps été reconnu
par les constructeurs de guitares classiques comme le «Saint Graal» des bois.
Avec une forte réponse acoustique (taptone) qui surpasse même le palissandre brésilien,
il peut apporter beaucoup de volume, de puissance et de brillance à une guitare.
L'African Blackwood est difficile à travailler et peut être difficile à plier, mais il est incroyablement beau.
Il est très fin, très stable lorsqu'il est sec (plus stable que la plupart des Ebènes), .


L’ébène  (Diospyros celebica)


L’ebène est tout aussi exotique que l’acajou.
Sa couleur noire en fait une essence de bois très appréciée pour son aspect ! Grâce à un son chaleureux,
il remplace de plus en plus le palissandre pour la fabrication des touches et des chevalets.
Bois relativement stable, dure et dense, il résiste bien aux changements de températures.
On le retrouve aussi bien sur des guitares électriques qu’acoustiques.


Le Ziricote (Cordia dodecandra)


Le Ziricote est le plus "Figuré" en apparence,
semblable au Palissandre de Rio mais dans les nuances de gris et de vert olive avec du noir plutôt que
du rouge avec du noir.
Plus lourd que la plupart des palissandres, il fonctionne un peu comme l'ébène et a tendance à
être cassant, mais ce qui lui manque en termes de maniabilité est plus que compensé
par la tonalité.


Le noyer  (walnut)


Le Noyer, est encore une autre essence de bois mais
moins commune.
On l’utilise dans la fabrication des éclisses et des fonds voire des manches.
Pour pallier à l’extinction de l’acajou ou du palissandre, les luthiers se tournent de plus en plus vers
le noyer qui apporte, d’ailleurs, une projection plus forte et un son encore plus rond, presque
plus lourd que ses deux grands frères, l’aspect exotique en moins..


L’érable  (Acer macrophyllum)


L’érable ou maple est surtout utilisé pour les manches.
On le retrouve aussi dans sa fonction de « placage » du corps de certaines guitares, en version
laminée.
Essence de forte densité et relativement lourde, l’érable est également utilisé pour la touche et
conduit très bien les vibrations des cordes. Cette dernière fonction oblige le luthier à vernir ce bois
qui souffrirait de l’humidité liée à la sueur des doigts. Sustain, rondeur et chaleur du son constituent
ses qualités appréciées sur guitares électriques. Il est également utilisé sur guitares acoustiques.


L’European spruce  (Picea excelsa)


L’european spruce est une essence de bois que l’on retrouve en Europe et en Scandinavie.
De couleur claire, il est utilisé dans la fabrication des tables d’harmonie.
Il offre des sonorités brillantes et puissantes, idéales pour les amateurs de guitares folks.
Le bois utilisé est extrait d’arbres adultes dont l’âge confère plus de solidité aux guitares classiques
haut de gamme.
Avec le temps, l’épicéa continue à travailler et ajoutera à votre guitare plus de qualité sonore
en vieillissant !
En somme, que du bonheur !






L’épicéa Engelmann   (Picea engelmannii)


Il vient d’Amérique du Nord. Tout comme son frère européen,
il pousse en montagne, près des ruisseaux et des fleuves.
On priorise les arbres situés en très hautes altitudes, comme par exemple sur les pics des Rocheuses.
Cela en fait une essence de bois particulièrement résistante au gel et à l’humidité. Son apparence est
très proche de l’épicéa européen.Bien qu'il ait été utilisé couramment moins longtemps que le Sitka, 
l'Engelmann a pris de l'envergure pour égaler ces bois.
De nos jours, de nombreux fabricants utilisent l'Engelmann à la place de l'épicéa allemand
(German Spruce).
En outre, il est plus économique avec une qualité globale bien meilleure. En apparence, il ressemble
à l'épicéa allemand, mais contrairement à l'épicéa allemand, il semble avoir une consistance plus
uniforme et il a une belle brillance ivoire. Les tables sont souvent plus homogènes, les anneaux
de croissance précoce et tardif étant moins distincts que ceux de Sitka. Il est plus rigide que le Sitka




L’épicéa de Sitka    (Picea sitchensis)


Le Sitka vient aussi d’outre-Atlantique, du Canada et de l’Alaska.
Encore une essence de bois qui résiste bien à de très basses températures. Son aspect est nettement
plus foncé que les deux précédents. Ce matériau est priorisé dans la guitare folk plutôt que classique
pour ses sonorités claires et brillantes alliées à des basses puissantes.
Préféré pour sa résistance et son élasticité, l'épinette Sitka peut supporter des agressions auxquelles les
autres matériaux de la table d'harmonie sont moins immunisés, comme les taches de poussière sur
l'établi et les manipulations brutales du joueur.
L'épicéa de Sitka est très rigide. En raison de sa force et sa ténacité, il est bien adapté pour les guitares
acoustiques à cordes d'acier. Il a même été utilisé avec succès pour les guitares classiques.
La couleur de l'épinette de Sitka varie du blanc au rose au marron clair. .



L'épicéa Adirondack   (picea excelsa)


L'Adirondack a été le choix des joueurs de bluegrass pendant des décennies.
Si vous voulez de la puissance, l'Adirondack est fait pour vous. Il est encore plus dynamique
que le Sitka, et a un plafond plus élevé pour le volume. Vous pouvez jouer très agressivement
sans avoir de distorsion ou perte de clarté. Pour le joueur agressif qui veut du volume et de la clarté
sans distorsion ou le joueur ou le collectionneur qui veut l'ambiance d'une guitare d'avant-guerre.
Comme le Sitka, il a des bases solides et répond bien à une touche légère ou ferme, mais il a une
résonance plus élevée et présente un contenu harmonique plus complexe. L'Adirondack
est relativement lourd, avec une grande vitesse de propagation du son, et a la rigidité
la plus élevée de tous les bois.



L'épicéa Alpine spuce   (Picea abies)


L'épicéa alpin est un bois qui a probablement la plus longue réputation
dans la fabrication d'instruments de musique, ayant été utilisé dans la fabrication de guitares, de violons
et de pianos pendant des siècles.
À l'heure actuelle, l'épinette alpine devient un bois exclusif, car il est de plus en plus difficile de trouver
du bois de qualité supérieure pour assurer la fabrication d'une table d'harmonie.
L'alpine spuce a une couleur très claire et avec un grain très serré

Au niveau tonal, il est, pour moi, "LE" bois optimal pour une table d'harmonie. .



Le cèdre   (Chamaecyparis Lawsoniana)


Le cedar, en anglais ou red cedar est une essence de bois utilisée dans la fabrication
des guitares acoustiques.
Provenant du Canada, elle est prisé pour la construction des tables d’harmonie.
Plus courant et moins cher que l’épicéa, le cèdre est néanmoins plus fragile.
Il est surtout apprécié pour ses sonorités rondes, plus chaleureuses et une projection plus forte.
C’est l’essence utilisée par défaut pour les guitares classiques. Le seul inconvénient est que,
une fois amplifiée (en électro-acoustiques), elle manque de tenue du son, l’équivalent du « sustain »,
finalement. Ce qui en fait un bois limité à un jeu en solo plutôt qu’en groupe. .



Le frêne  (Ash)


Le Frêne, est l’une des essences de bois les plus solides,
les plus denses mais également les plus coûteuses. Malgré son poids, ses qualités sont exploitées
sur des modèles généralement haut de gamme. Sustain et brillance du son constituent
les qualités du frêne, un bois très dure mais facile à travailler.
Originaire d’Europe, d’Amérique et du Japon, il est relativement veiné et se confond parfois
aussi avec le chêne. Son aspect est d’ailleurs un autre de ses points forts..


L’aulne  (Alder)


L’ Aulne est l’essence de bois que l’on retrouve le plus
souvent dans les corps solid-body des guitares électriques, notamment, pour sa facilité à être travaillée
par les luthiers.
Provenant généralement du Nord et plutôt accessible au niveau budget, il est très apprécié pour ses
sonorités neutre, basses fréquences, médiums et aigus sont équilibrés et fournissent une harmonie
fidèle à votre guitare électrique..


Le tilleul (basswood)


Appelé aussi basswood, c’est une essence de bois qu’on retrouve
aussi bien en Europe qu’en Amérique. Très utilisé pour les corps de guitares électriques, le tilleul est réputé
pour ses sonorités chaudes. Sa couleur reste très claire et convient parfaitement pour un instrument
qui va vous accompagner toute une vie.
Sa solidité s’améliore en vieillissant ce qui en fait  un bois relativement recommandé..


Le peuplier (poplar)


Le peuplier ou poplar est un bois très utilisé pour
la fabrication des corps des guitares électriques.  Peu coûteux, sa couleur tire parfois vers le vert mais les tons
restent clairs. Sa faible densité par rapport à d’autres essences de bois propres aux solid-body réduit le poids
de l’instrument.
Sa souplesse lui apporte l’inconvénient de « bouger » au fil du temps et de déformer
les zones proches des jointures, par exemple, avec le bras de leviers du vibrato.
Il est parfois utilisé dans la confection de guitares acoustiques.